Commençons d'abord par un peu d'histoire :

Pendant la seconde guerre mondiale, les forces américaines occupent plusieurs bases militaires stratégiques dans la zone pacifique, lesquelles doivent régulièrement être ravitaillées en nourriture, armes et équipements en tout genre, la plupart du temps par voies aériennes.

Ces points-clés se situant alors sur des iles habitées depuis des milliers d'années par des ethnies locales, il arrivait régulièrement que les soldats "troquent" certaines parties de leur ravitaillement avec les peuples de ces îles, ces derniers n'ayant auparavant jamais eu de contact avec la technologie industrielle.

Mais à la fin de la guerre, les peuples de ces îles virent les soldats Américains partir du jour au lendemain, emportant avec eux les restes de cette technologie si différentes de la leur (vêtements industriels, nourriture en conserves, etc...).

Le "cargo cult"

En français, "cargo" signifie "cargaison", et cette expression fait référence aux pratiques ésotériques de ces ethnies dont les civilisations ont été parasitées par la présence de technologie nouvelles, et pour qui les chutes de cargaisons de ravitaillement venant du ciel ressemblaient trait pour trait à une intervention divine.

On a alors pu apercevoir des comportements religieux chez certaines de ces tribus qui consistaient à reproduire l'apparence des technologies utilisées pendant la guerre, mais avec des matériaux rudimentaires dans l'espoir qu'en voyant ces figures leurs dieux recommenceraient à renvoyer les cargaisons venues du ciels.

Souvent construites en bois, en paille avec de la corde et des feuilles, certaines des réalisations de ce "culte de la cargaison" sont assez époustouflantes, même si bien entendu, uniquement la forme de l'objet était reproduite.

Voici quelques exemples de photos provenant de ces îles représentant des avions, antennes paraboliques et lunettes d'aviateurs :

Usage dans le développement logiciel

Outre les réalité historique, l'expression "cargo cult" a depuis trouvé une signification dans le monde moderne en désignant des pratiques répétées "à l'aveugle" dans l'objectif de résoudre un problème sans vraiment réfléchir à "pourquoi" ou "comment" mettre cette solution en place.

On pourrait simplifier cette pratique de la manière suivante : "Si cela a marché pour d'autres, faisons exactement la même pour résoudre nos problèmes".

Dans le développement logiciel, ce terme a été introduit pour la première fois par Steven McConnell, auteur, expert en ingénierie logiciel et ancien développeur chez Microsoft et Boeing.

McConnell fait alors références aux approches de développement logiciel souvent copiées, imitées, d'une entreprise à l'autre sans vraiment comprendre l'intérêt de telle ou telle pratique.

Le "cargo cult" est notamment utilisé pour décrire (critiquer) l'implémentation de certaines méthodologies de gestions de projet (l'Agile par exemple) dans les entreprises, mais aussi parfois pour décrire la manière qu'on certain.e.s développeurs/développeuses à copier-coller du code en espérant que ce dernier fonctionne, sans toujours savoir pourquoi.

J'espère que cet article vous aura plu, et à bientôt sur le blog !

Les articles les plus populaires du blog

Envie de continuer à lire des articles autour du développement web (entre autres) ? Voici la sélection des articles de mon blog les plus lus par la communauté !

Voir la sélection 🚀

Recevez les articles de la semaine par e-mail pour ne rien manquer !

S'abonner à la newsletter 📧

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo par Vidar Nordli-Mathisen sur Unsplash