En 2011, je vivais en colocation avec 3 amis avec lesquels, pendant des semaines, nous avons débattu sur la prononciation d'un logiciel que nous utilisions, c'était un peu notre combat du "gif ou jif" à nous.

En l'occurence, le logiciel se prononçait "Supercopié" pour certains et "Supercopieur" pour d'autres.

Un soir, alors que le débat était revenu, j'eut tout simplement l'idée d'envoyer un email au créateur du logiciel, et pendant que mes amis débattaient sur le fait que ce dernier allait me répondre ou non, je reçu une simple réponse.

"Bonjour, merci de l'intérêt que vous portez à ce projet, et celà se prononce en effet "Supercopieur". Cordialement [...]"

Cette anecdote peut sembler dérisoire, mais je m'en souviens encore, et c'est sans aucun doute l'un des moments qui m'a permis de réaliser l'importance de demander une information, et parfois de sortir de sa zone de confort pour l'obtenir.

C'est d'ailleurs l'un des enseignements que transmet Tim Ferriss dans son best-sellers "La semaine de 4 heures" (dont je parle dans mon article "Mon challenge de lecture en 2019"), et que j'essaye d'appliquer au maximum dans ma vie de tous les jours, tout en respectant deux règles importantes :

La première est de poser ses questions de la manière la plus respectueuse possible, sans forcer la main et la deuxième est de s'attendre au refus avant tout, pour éviter toute forme de sentiment négatif.

Demander quelque chose parait si basique, et pourtant en le faisant réellement et de la bonne manière vous pouvez en tirer de vrais avantages, allant de manger un plat qui n'est pas à la carte du restaurant jusqu'à créer une opportunité professionnelle qui peut vous changer la vie.

En 2016, j'ai pu assister à des masterclass sur l'entrepreneurat en compagnie de dizaines d'étudiants venant de l'université de Berkeley, et la plus grande différence culturelle par rapport à mes camarades français était leur propention à poser des questions, sans jamais aucune gène.

Pourquoi rester dans le flou, alors que poser une question ou demander de l'aide ne coûte absolument rien ?

J'ai reçu beaucoup de réponses à mes questions et de coups de mains durant les dernières années, alors il me parait normal de tout faire pour essayer de rendre la pareille, c'est pour ça qu'aujourd'hui je réponds à tous les messages que je reçois, et avec grand plaisir !

Sortez de votre zone de confort, et n'oubliez pas : Ça ne coûte rien de demander !


À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo par Damir Spanic sur Unsplash