Lorsque vous êtes développeur, indépendant qui plus est, vous pouvez être amené à travailler avec toutes sortes de clients : certains connaissent très bien leur sujet, d'autres connaissent très bien la technique tandis que les autres... ne connaissent ni l'un ni l'autre.

S'en suit alors des demandes tellement farfelues que je vous conseille de faire vos réunions en étant assis pour éviter de tomber à la renverse !

"Mettez le numéro d'employé comme mot de passe par défaut pour chaque utilisateur"

On commence par un champion, parce que là, ce n'est pas une simple demande de fonctionnalité exotique, mais c'est belle et bien une demande client pour ouvrir une magnifique faille de sécurité dans l'application.

Les mots de passe par défaut ne sont déjà pas souvent une très bonne pratique en terme de sécurité, mais si le mot de passe par défaut est une information non-confidentielle à laquelle tous les utilisateurs peuvent avoir accès, c'est pire.

Un conseil : Si votre client insiste pour vous faire créer une fonctionnalité qui introduit un risque dans l'application, faites-lui signer une décharge pour vous dégager de toute responsabilité !

"C'est quoi un serveur SMTP ?"

Cette phrase-là pourrait ne pas être l'une des pires, car la majorité des gens en dehors de l'IT ne savent pas forcément ce qu'est un serveur SMTP.

Sauf que pour ma part, elle est sortie de la bouche d'un maître d’œuvre spécialisé dans la gestion de projets informatique d'une entreprise du CAC40.

Manque de vocabulaire ou vraie incompétence ? C'est parfois difficile à dire mais quand ces entreprises brassent des millions d'euros cela fait parfois peur...

"En combien de temps tu peux refaire YouTube ?"

Là on est sur du grand art. L'art de demander l'impossible, ou plutôt l'art de ne pas savoir expliquer son besoin correctement.

Dans le monde des startups, j'ai souvent entendu d'autres entrepreneurs vouloir monter le "Uber du ..." ou le "Facebook du ...", et même si cette description reste très critiquable, elle a l'avantage de vite faire comprendre à votre interlocuteur la vision globale du projet.

Mais en abordant un développeur avec une phrase de la sorte, vous risquez de le faire partir en courant devant la nature Herculéenne de la tâche.

Décrivez votre projet précisément, sans le blabla marketing habituel. Si vous désirez simplement une plateforme d'hébergement de vidéos avec un lecteur personnalisé, ne demandez pas un clone de Youtube.

"Si je clique sur ce bouton (déconnexion), ça me ramène à l'écran de connexion, c'est normal ?"

Ici nous sommes en présence d'un parfait spécimen de l'homme de cro-magnon, véritable stéréotype utilisateur dans le monde du développement.

Son utilisation va consister à appuyer sur tous les boutons de l'application, sans trop réfléchir aux conséquences et sans aucune logique. Et ce spécimen-là était spécial car il était fier de m'annoncer qu'il avait trouvé un "bug".

Alors que non, c'était juste un bouton déconnexion !

"Est-ce que l'on peut ajouter un mot de passe lors de la déconnexion ?"

Après avoir deployé une application sur des tablettes fournies lors d'un évènement, mon client a remarqué que tous les utilisateurs étaient envoutés par le bouton de déconnexion.

Pendant toute la durée de la session, les utilisateurs n'arrêtaient pas de se déconnecter, jusqu'à ce qu'on mette effectivement en place un mot de passe de "déconnexion".

La méthode était surprenante mais mon client connaissait très bien son public et sa solution était la bonne !

J'espère que cet article vous aura plu, et je vous dis à bientôt sur le blog !

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo by Jonathan Rados on Unsplash