J'ai commencé à prendre des cours sur la création d'entreprise dès mon entrée à l'université, en supplément de mes cours habituels parce que j'ai très vite su comment je voyais mon futur professionnel.

Depuis j'ai monté de nombreux projets d'entreprises, qui m'ont appris beaucoup de choses et m'ont ouvert des portes incroyables même si cela n'a pas toujours été facile.

Et j'ai toujours été fier d'être entrepreneur.

Mais récemment sur LinkedIn je suis tombé sur une énième publication d'une personne ventant les mérites de la création d'entreprise, de devenir son propre patron avec des termes comme "briser ses chaines", "se libérer de son quotidien infernal", "sauter le pas" pour ne pas être "comme tous les autres".

À force de fréquenter des entrepreneurs lors de nombreuses conférences et de soirées de networking, j'ai vu ce genre de personne proner cette vision avec laquelle je n'ai jamais été d'accord, mais cette fois-ci cela m'a suffisamment agacé pour que j'écrive cette note.

Être employé ce n'est pas être enchainé.

Et à contrario être indépendant, freelance, dirigeant, chef d'entreprise ou peu importe le terme que vous employez ne fait pas de vous quelqu'un de supérieur.

Arrêtez de conseiller à tout le monde de devenir entrepreneur à tout bout de champ.

Si cela vous convient, alors tant mieux, si des gens intéressés vous demandent des conseils pour devenir entrepreneur alors très bien, mais vous ne faites pas partie d'une caste supérieur, et le fait d'être employé n'est pas une prison de laquelle on doit forcément s'évader.

Certaines personnes sont parfaitement épanouies en tant qu'indépendant (c'est mon cas), et d'autres s'épanouiront en tant qu'employés dans des entreprises qui les respectent, les motivent et prennent soin d'eux.

Pour prendre exemple chez les développeurs, la plupart de ceux que je connais qui font un travail exceptionnel sont soit employés, soit sont devenus indépendants après de nombreuses années à s'éclater dans des entreprises incroyables qui les ont tiré vers le haut.

Et pour ceux qui se targuent de ne plus avoir à supporter de patron toute la journée, comme je l'explique dans mon article "Ce que veut dire être développeur freelance en 7 points clés", vos patrons sont tout simplement vos clients !

Pour finir, je trouve cette posture de certaines entrepreneurs et entrepreneuses paradoxale, car devenir dirigeant d'entreprise c'est aussi trouver des gens de talent à embaucher, mais comment faites-vous si vous pensez qu'être employé est une véritable corvée ?

Là dichotomie est bien présente.

Je ne sais pas si ceux qui liront cet article partageront mon point de vue, mais surtout ne vous culpabilisez pas si vous n'avez pas envie de devenir indépendant et de monter votre entreprise, ne laissez pas les pseudo-gouroux de LinkedIn vous retourner la tête !

Et si jamais vous faites partie de ceux qui aimeraient se lancer mais qui ont peur d'être perdu dans la marche à suivre, j'ai récemment écrit un article pour vous, intitulé "Comment devenir développeur freelance en France" où je vous explique toutes les étapes de création !

À bientôt sur le blog.


À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo par JOHN TOWNER sur Unsplash