En commençant à écrire cette série d'articles sur les bases du SEO, j'ai cherché quels étaient les sujets à évoquer en premier, car le domaine est vaste et j'ai pour objectif de le traiter de manière la plus didactique possible, mais surtout de manière pratique !

D'ailleurs si vous avez manqué le premier article de la série intitulé "Les bases du SEO #1 : Définitions", je vous conseille de le lire avant celui-ci !

J'ai donc décidé qu'après la première partie traitant sur le vocabulaire et les définitions autour du SEO, nous allions parler de l'impact du nom de domaine sur le futur référencement d'un site.

Car oui, même si le nom de domaine n'est pas LA composante ayant le plus gros impact sur le SEO, c'est souvent l'une des premières décisions que l'on prend lorsque l'on monte un nouveau site web.

Les mots-clés dans le nom de domaine

Il est de notoriété publique que les moteurs de recherche sont capable d'identifier les mots-clés à l'intérieur du nom de domaine, qu'ils soient séparés ou non par des tirets.

En prenant en compte uniquement le nom de domaine, sur la thématique de la revente high-tech par exemple, "vendre-mon-ordinateur.fr" sera plus performant que "patrick-info.com" avec ses mots-clés "vendre" et "ordinateur".

Attention néanmoins à ne pas tomber dans l'excès, Google a désormais tendance à sanctionner les noms de domaines contenant trop de mots-clés.

Si vous comptiez réserver "vendre-mon-ordinateur-pas-cher-en-ile-de-france.fr", abstenez-vous !

L'historique du domaine

Lorsque vous réservez un nom de domaine, c'est parce qu'il est disponible à un instant T. Mais que se passe-t-il si ce dernier a accueilli pendant des années un contenu considéré comme du SPAM, ou encore du contenu illégal ?

Si c'est le cas, il y a deux répercussions négatives possibles à prendre en compte :

  • Il est possible que d'anciens backlinks provenant de sites mal notés déversent leur "SEO juice" négatif vers votre nouvelle acquisition.
  • Dans le pire des cas, Google pourrait même avoir blacklisté ce domaine et le référencer à nouveau pourrait s'avérer bien difficile

L'une des solutions est de passer par un site comme https://web.archive.org afin de vérifier l'antécédent du domaine.

Mythologie vs Réalité

Beaucoup de légendes ont circulé autour des noms de domaines et de leur capacité à se référencer facilement ou non, notamment sur les TLDs.

Les TLDs (ou Top-Level Domain) sont les extensions à la fin des noms de domaines comme .fr, .com, .org par exemple. Il en existe plusieurs centaines aujourd'hui, et de nouveaux viennent s'ajouter régulièrement.

La légende raconte notamment qu'un nom de domaine avec un TLD exotique sera moins bien référencé qu'un site web en .com par exemple, et comme toute légende elle n'est pas réelle, mais se base tout de même sur une part de vérité.

Je vous explique : Les moteurs de recherche ne basent pas leur score sur l'extension d'un domaine, qu'il soit exotique ou non.

Mais : D'après les recherches d'un spécialiste en SEO, Larry Kim, l'une des composantes qui affecterait le référencement naturel serait le CTR (Click-Through Rate).

Does Organic CTR Impact SEO Rankings? [New Data]
Does organic CTR data impact page rankings? Sharing recent research findings, Larry Kim makes the case that RankBrain and higher organic click-through rates are deeply intertwined.
Le CTR est le pourcentage de clics sur une page par rapport au nombre de fois où elle est apparue dans les résultats de recherche.

On sait que le CTR augmente drastiquement lorsque la page arrive en première position des résultats, mais Larry explique qu'un résultat qui aurait un CTR réel plus élevé que le CTR attendu par Google dans sa position actuelle lui permettrait automatique de gagner quelques places.

Quel est le rapport avec les TLDs ?

Les TLDs n'ont certes pas d'impact sur la manière dont est calculé le score direct de la page, mais ils ont un impact sur la manière dont le site est perçu par les utilisateurs.

Un domaine en .com va très souvent donner plus confiance aux visiteurs qu'un .xyz, et donc induira généralement une CTR légèrement plus haut, influençant par la même occasion le ranking du site.

C'est d'ailleurs aussi valable pour le nom de domaine en général, plus le nom sera attractif et donnera confiance, plus le CTR pourra dépasser les attentes des moteurs de recherches et donc remonter dans les résultats.

Evidemment il n'y a pas de méthode magique, et toutes ces données sont expérimentales, mais c'est le cas pour beaucoup savoirs dans le domaine du SEO !

Cela dépend aussi du public visé, par exemple un .io sera perçu de la même manière par un développeur qu'un .com, ce qui ne sera pas vrai pour une cible plus âgée et moins habituée du web.

J'espère que cet article vous aura plu, il traite évidemment des bases du SEO mais si vous souhaitez en savoir plus sur le SEO et les noms de domaine, je vous conseille cet article très complet sur le site de Moz :

Domain Names — SEO Best Practices [2020]
To maximize search engine-referred traffic, it is important to keep each of the following elements in mind: Make your domain name memorable. Use broad keywords when sensible. Avoid hyphens if possible. Avoid non-.com top-level domains (TLDs) Favor subfolders/subdirectories over subdomains. Don’t…
A bientôt sur le blog !

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo by Nikolai Chernichenko on Unsplash