Les services web d'Amazon sont extraordinaires : ils arrivent à la fois à simplifier des tâches très complèxes, mais aussi à complexifier des tâches simples...

Si vous avez déjà essayé de savoir combien vous coûtent vos services AWS, vous savez de quoi je parle...

Néanmoins  il existe, à mon sens, une poignée d'outils qui font pencher la balance  en faveur d'Amazon et que j'utilise au quotidien depuis des années. Ce sont des outils simples, la plupart du temps abordables (attention à EC2 quand même) et qui peuvent vous faciliter la vie, surtout si vous êtes peu habitués à faire du déploiement.

1 – Amazon EC2

Elastic Compute Cloud

C'est plus ou moins l'équivalent d'un VPS chez Amazon. La différence avec un VPS plus "classique" est qu'il existe énormément de pricing différents et de configurations possibles.

Notez que vous payez à l'utilisation, donc si vous stoppez l'instance, cette dernière ne coutera plus rien. Si vous recerchez une expérience de VPS plus classique, il me semble qu'AWS Lightsail est fait pour ça.

2 – Amazon S3

Simple Static Storage

Comme  son nom l'indique, Amazon S3 est un système de stockage de fichiers  statiques (upload, download mais pas d'exécution). L'utilisation basique  permet par exemple de stocker les ressources d'une application (images, vidéos, json, xml,...) et de pouvoir les requêter par une url générée  par S3.

Mais l'une des fonctionnalité les plus intéressantes est la possibilité d'utiliser le "bucket" comme un hébergement de site web statique (ou le front d'une application web).

Il suffit d'uploader ses fichiers, activer l'hébergement web et le tour est joué, vous pouvez accéder à votre site grâce à l'url fournie !

3 – Amazon Cloudfront

Cloudfront est un CDN à la sauce Amazon : il suffit de rentrer l'url (ou le bucket) à partir de laquelle il doit délivrer les fichiers, quelques configurations optionnelles et c'est fini.

Vous pouvez choisir les chemins des fichiers à invalider lors de vos mises à jour, où vous pouvez laisser vos scripts de déploiement faire le travail à votre place.

Les vrais atout de Cloudfront sont la possibilité d'assigner un ou plusieurs noms de domaines au cdn, de rediriger les requêtes http en https mais surtout, SURTOUT, d'activer le SSL simplement et gratuitement grâce au service Amazon ACM.

4 – Amazon Certificate Manager

Ce  service vous permet de générer un certificat SSL (pour passer votre  domaine en https) gratuit en ajoutant simplement une ligne à votre configuration DNS

La validation du certificat se fait en moins de 2 minutes, et si vous passez par les serveurs DNS chez Amazon, il suffit d'un seul clic et tout est automatisé  !

5 – Route 53

C'est le service de configuration DNS de chez Amazon. Il y a deux façons de l'utiliser :

  • Soit vous assignez les serveurs de noms fournis par Amazon à votre nom de domaine réservé chez un autre registrar
  • Soit vous réservez votre nom de domaine directement depuis Route53

Ensuite votre configuration se fera comme n'importe quel manager DNS !


Si vous voulez des conseils réguliers pour enrichir vos compétences, devenez membre de ma newsletter "Développeur web : de Junior à Warrior", c'est par ici !


Merci d'avoir lu cet article ! Vous pouvez laisser un commentaire sur Facebook, Linkedin ou Twitter !

Photo par Daniel Eledut sur Unsplash