À l'époque où je bossais pour une société de services, j'ai notamment travaillé sur deux gros projets pour des clients du CAC40 (les 40 plus grosses entreprises françaises).

Ces projets ont duré chacun plusieurs mois, et j'étais à chaque fois le seul développeur à travailler dessus (fullstack), accompagné par un chef de projet et une graphiste.

En général la charge de travail à abattre rendait les délais de livraison relativement serré, et pour ce genre de projets déployé à plusieurs centaines (voir milliers) de collaborateurs, ces grosses entreprises apprécient particulièrement de faire des soirées de lancement, rendant la date butoire impossible à décaler sur la fin du projet.

Sur la fin du projet, il n'était pas rare que j'accumule les heures supplémentaires (payées) et que je finissent mes journées aux alentours de 21h afin de boucler le projet, tout en avertissant mon chef de projet.

Mais à quelques jours du lancement, en fin de journée, je découvre alors que l'une des dernières fonctionnalités (bloquante) à implémenter pose problème, et j'averti mon chef de projet que je vais encore faire des heures supplémentaires.

Les heures passent, et toujours pas de solution en vue. Toutes les réponses que je trouve m'annoncent que ce que j'essaye de faire est en réalité impossible à cause d'une règle présente dans la majorité des navigateurs.

Oubliant alors l'idée de rentrer chez moi de sitôt, j'explore alors toutes les alternatives possibles, jusqu'à trouver la solution, au beau milieu de la nuit. Content de moi, j'envoi immédiatement un e-mail à mon chef de projet pour lui raconter toute l'histoire, qu'il ne lira que le lendemain matin.

Puis le temps d'écrire la solution, de l'intégrer et de la tester, l'horloge de mon téléphone m'indiquait alors huit heures... du matin et certains employés commençaient alors à arriver.

Après quelques blagues sur le fait d'avoir passé la nuit au bureau autour de la machine à café, et ayant encore quelques lignes de code à écrire, je retourne à mon poste de travail, bien décidé à enchaîner ma deuxième journée d'affilée au bureau, parce qu'après tout, il me restait encore du travail et un peu d'énergie !

Mais en début d'après-midi, je suis convoqué par le patron, qui me fait venir dans son bureau pour discuter du projet. Il m'annonce alors qu'il a appris pour mon rush nocturne, il me remercie énormément pour mon dévouement et s'inquiète pour ma santé, parce que je viens de passer environs 24h complètes au bureau.

Je le rassure en lui disant que tout va bien, mais il m'annonce alors qu'il doit prendre une décision à contre-coeur... Il m'explique que ma conduite, bien que louable aux yeux de tout le monde, a fait enfreindre le code du travail à l'entreprise.

Un travailleur de nuit n'a pas le droit de travailler plus de 8 heures d'affilés, et les heures supplémentaires ne peuvent pas dépasser 10h par jour. Aïe, double entorse.

Et comme j'ai envoyé quelques emails pendant la nuit (oups) il y avait des traces, et qu'en cas d'inspection du travail, l'entreprise pouvait être sanctionnée et que le meilleur moyen était donc de prendre des mesures administratives en interne, pour montrer la bonne foi de l'entreprise en cas de contrôle.

Ce dernier m'a donc expliqué :

  • Que j'allais prendre un blâme (pour non-respect des règles de l'entreprise)
  • Que la responsable du personnel allait prendre un blâme (elle aurait théoriquement dû faire en sorte que ça n'arrive pas)
  • Que j'allais recevoir une prime pour mon dévouement et la conduite du projet

Après en avoir discuté avec lui, il m'a aussi expliqué que le blâme n'aurait aucune conséquence sur mon poste actuel ou mes postes futures, et que c'était seulement administratif (pour la forme), m'a encore félicité et remercié pour mon travail sur le projet et m'a bien entendu affirmé que toutes les heures supplémentaires me seraient payées !

Voilà qui termine ma seule épopée nocturne entreprise, en tout cas sur une nuit complète, et avec des preuves ;) qui m'a permis de recevoir un blâme et une prime dans la même journée !

Je suis ensuite rentré chez moi récupérer quelques heures de sommeil. J'espère que cet article vous aura plu, et à bientôt sur le blog !


À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo par Robson Hatsukami Morgan sur Unsplash