Comme vous le savez peut-être, j'ai examiné les faits et gestes de l'éditeur Epic Games et de son jeu Fortnite pour écrire mon livre sorti le 14 Mai 2020 : "Fortnite a-t'il transformé nos enfants en zombies ?" disponible sur Amazon et qui traite de tout l'aspect sociétal, psychologique, éducationnel et ludique du jeu.

Mais aujourd'hui nous allons parler de la puissance du studio, de son marketing, de son attaque en justice envers Apple et de ce que cela pourrait changer dans la vie des développeurs.

La plainte : Epic Games vs Apple

Le 13 Aout, la société Epic Games déposait une mesure injonctive envers Apple devant la court de justice du Nord de la Californie.

Les faits

Le même jour, Epic Games annonçait la sortie de la saison 4 (chapitre 2) de Fortnite au travers d'une nouvelle mise à jour de son client.

La mise à jour était aussi le prétexte pour un évènement commercial intégrant un rabais de 20% sur l'achat de leur monnaie virtuelle, les V-Bucks, portant ainsi le prix d'achat de 1000 V-Bucks de 9,99€ à 7,99€ sur PC et Console.

Pour que les joueurs mobiles ne soient pas en reste, Epic Games a eu recours à une stratégie légèrement différente en implémentant un système de paiement tiers dans leurs applications mobiles, afin de contourner les frais d'achats in-app de 30% sur iOS et Android.

Suite à la violation de leurs conditions d'utilisation de l'AppStore, Apple a décidé de supprimer l'application Fortnite de son store pour tous les utilisateurs, revenant à bloquer l'accès de Fortnite au milliard d'équipements sous iOS.

Quelques heures plus tard, Epic Games déclarait procéder à une action en justice contre Apple ayant comme objet la violation des lois "antitrust" des Etats-Unis, lois censées protéger les consommateurs des pratiques commerciales abusives des sociétés ayant le monopole d'un marché.

Ce que demande Epic Games

Contrairement à ce qu'on pourrait attendre d'un éditeur privé d'un certains pourcentage de son chiffre d'affaire lors du lancement d'une nouvelle version de son jeu, Epic Games stipule dans sa communication légale que, je cite:

"Epic is not seeking monetary compensation from this Court for the injuries it has suffered.  Nor is Epic seeking favorable treatment for itself, a single company.  Instead, Epic is seeking injunctive relief to allow fair competition [...]"

Epic nous explique qu'ils ne cherchent ni une compensation monétaire, ni un traitement favorable pour le studio ou une entreprise en particulier. Ils demande à ce que TOUS les éditeurs d'applications puisse bénéficier d'une concurrence saine, soit la possibilité d'ajouter un moyen de paiement tiers sans aucune conséquence à l'avenir.

Oui, Epic Games se place en tant que "Robin des bois" dans cette affaire, soigneusement préparée car toutes les actions de communication de la société pour contrer l'embargo d'Apple étaient déjà prêts à être publiés, comme nous allons le voir dans la suite de l'article.

Une communication de génie

Nous savons déjà que la communication promotionelle d'Epic Games est ultra-efficace grâce à des évènements virtuels comme la disparition du jeu dans un trou noir, ou encore avec des concerts comme celui de Travis Scott version géante.

Mais ce que nous découvrons aujourd'hui est le fait qu'Epic traite sa communication juridique de la même manière que sa communication promotionnelle.

Car en plus de se la jouer façon "Robin des bois", Epic entend bien mettre toute sa communauté de son côté en publiant un communiqué insistant sur le fait que:

"Because Apple has BLOCKED your ability to update, when Fortnite Chapter 2  - Season 4 releases you will NOT be able to play the new Season on iOS. Make your voice heard with #FreeFortnite"

Epic Games invite donc toute sa communauté à la soutenir dans cette action en employant le hashtag #FreeFortnite parce que les joueurs iOS ne peuvent actuellement pas jouer à la nouvelle saison du jeu !

Toucher le grand public

Comme si rallier sa communauté de 350 millions de joueurs ne suffisait pas, Epic a décidé de frapper un grand coup en parodiant LA publicité la plus iconique d'Apple: 1984, inspirée du film éponyme de Georges Orwell.

Voici la parodie :

Et pour ceux qui ne la connaitrait pas, voici la publicité d'origine :

En parodiant cette publicité, Epic fait passer un message fort, d'ailleurs aussi présent dans son injonction : Apple est devenu ce qu'il a toujours combattu, il est devenu l'oppresseur.

Cette vidéo s'adresse clairement à un public plus mature, non pas celui qui joue à Fortnite, mais à celui qui doute de plus en plus des GAFAM et de leur pouvoir sur notre société.

Rappellons que cette action survient quelques semaines seulement après que les patrons de ces multinational aient été obligés comparaitre devant le congrès américain sur leurs possibles pratiques anti-concurentielles.

Quel timing !

Conclusion

Est-ce qu'Epic Games va réussir à faire flancher les géants Apple et Google de manière à donner plus de libertés aux développeurs de jeux et d'applications mobiles ?

Difficile à dire, mais toujours est-il que c'est peut-être l'une des seules sociétés ayant le pouvoir de communication et les fonds nécessaires pour tenir ce combat, et même si je ne soutient pas Epic Games en général, on ne peut qu'espérer qu'ils aient un impact dans cette affaire !

J'espère que cet article vous aura plu, et je vous dis à bientôt sur le blog.

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Source (plainte Epic Games en anglais) :  https://cdn2.unrealengine.com/apple-complaint-734589783.pdf

Photo par Daniel Jensen sur Unsplash