Je reçois de plus en plus de messages de personnes intéressées par le monde du dev et souhaitant se lancer mais sans savoir par où commencer.

L'objectif de cet article est donc de déblayer le chemin pour vous faire découvrir un maximum de possibilités, car il y a autant de parcours différents que de développeurs et développeuses.

Cet article regroupe notamment de nombreux articles déjà existants sur le blog et permettant d'approfondir chaque sujet.

Étape 1 : Découvrir

Avant de savoir si votre future carrière tournera autour de la programmation pour le web, il y a plusieurs barrières à franchir pour être sûr de faire le bon choix et ne pas se lancer corps et âme dans un objectif qui, au final, pourrait ne pas vous convenir.

Éliminer les idées reçues

Selon les discours, on peut entendre tout et n'importe quoi sur le métier de développeur web qui peuvent parfois vous motiver ou au contraire vous décourager avant même d'avoir essayer.

La première idée reçue étant que pour apprendre à programmer, il faut être fort.e en mathématiques. Sujet que j'ai notamment traité dans un article dédié :

Mythe ou réalité : Faut-il être bon en maths pour devenir développeur/euse ? – Nicolas Brondin-Bernard
La réponse courte est la suivante : Non. Mais si vous n’êtes pas convaincu, alors lisez l’article !

Mais on entend aussi passer l'idée reçu que lorsque l'on devient développeur web, on ne connait pas le chômage.

C'était effectivement le cas il y a plusieurs années, mais depuis 2018/2019 le nombre d'écoles (et bootcamps) spécialisées dans la formation de développeurs web a explosée, inondant ainsi le marché de développeurs juniors, rendant le recrutement beaucoup plus compliqué pour les profils sans expérience.

Néanmoins il est vrai que la demande en développeurs et développeuses web avec quelques années d'expérience est elle toujours très forte et que les salaires sont intéressant par rapport à d'autres corps de métier.

Comprendre la réalité du métier

Depuis quelques années le métier de développeur a beaucoup gagné en popularité, parfois décrit dans la presse, souvent montré dans des films, la plupart du temps on ne voit qu'une partie de ce qu'est réellement le quotidien d'un développeur ou d'une développeuse web.

Le confort, la création, la fierté sont souvent mis en avant, mais c'est aussi un métier qui comporte quelques inconvénients comme la frustration devant un blocage, la fatigue mentale ou la pression selon les projets.

J'ai écrit un article dans lequel je décris le quotidien, les avantages et les inconvénients de ce métier si spécial, que je vous invite à lire absolument avant de vous lancer :

Est-ce que le métier de développeur web est fait pour vous ? - Nicolas Brondin-Bernard
Si vous vous posez la question, on va découvrir ensemble ce que veut vraiment dire être développeur web.

Valider son choix

Une fois que vous aurez une vision plus précise du quotidien d'un développeur web, vous pourrez alors décider si cela correspond à vos attentes, à votre personnalité et à la vision que vous avez de votre future carrière.

Pour vous aider, j'ai essayé de rassembler un maximum de qualités que partagent les meilleur.e.s développeurs et développeuses afin que vous puissiez voir à quel point cela correspond à votre personnalité.

Les 10 qualités que partagent les bon(ne)s développeur(se)s - Nicolas Brondin-Bernard
Si vous ne devez retenir qu’une seule chose, c’est la passion !

Bien sûr c'est liste reste subjective et ne doit pas vous faire peur, mais elle peut vous aider à déterminer si le développement web peut devenir votre métier, ou plutôt rester un hobby (ce qui n'est pas grave !).

Sinon vous pouvez aussi contacter des développeurs et développeuses en poste pour qu'ils ou elles vous donnent plus d'informations !

Étape 2 : Expérimenter et tester

C'est pour moi l'étape ultime avant de faire le grand plongeon. Vous aurez beau lire tous les articles du monde qui décrivent le quotidien d'un dev web, se confronter à la réalité est indispensable.

Nous avons une chance inouï d'exercer un métier que l'on peut découvrir entièrement en ligne, il ne faut donc pas s'en priver pour être sûr que le métier en question vous passionne suffisamment.

Vous trouverez une liste de plateformes avec des cours sur le développement web pour débuter votre chemin depuis zéro dans l'article ci-dessous :

Top 4 des plateformes pour apprendre le développement web en français - Nicolas Brondin-Bernard
Apprendre le développement web à partir de zéro en 2020, comment faire ?

Bien sûr, je ne vous dis pas de commencer votre apprentissage entièrement en autodidacte pendant des centaines d'heures, mais découvrir au moins certains concepts de base et intégrer le début de la logique de programmation pourra vous conforter dans votre choix !

À noter que certaines écoles vous demanderons d'avoir commencé cette démarche pour être sûr que vous irez jusqu'au bout de la formation.

Étape 3 : Se former

Vous l'aurez deviné, le nombre de choses à apprendre pour devenir développeur web est assez conséquent. Il y a quelques années il était possible de rentrer dans ce métier avec la connaissance d'une ou deux technologies de base afin de pouvoir être recruter.

Mais au fur et à mesure que les technologies avance et se complexifient, même les postes les plus accessibles demandent quand même une connaissance d'un certains nombre d'outils, de langages et parfois de frameworks pour lesquels il faut au minimum plusieurs mois d'apprentissage (intensif).

Pour exemple, voici un article (supposé exhaustif) sur les connaissances à acquérir pour devenir développeur web front-end (métier qui se consacre à produire ce que l'utilisateur final a entre les mains) :

Que faut-il apprendre pour devenir développeur web front ? - Nicolas Brondin-Bernard
Voici une roadmap complète, avec tous les concepts à aborder afin d’apprendre de manière ludique et complète ce métier.

Heureusement, il y a différents parcours qui vous amèneront vers une formation initiale suffisante pour débuter dans le métier, selon votre situation, vos finances et votre mode d'apprentissage préféré.

Cursus universitaire

C'est la version la plus longue (2, 3 ou 5 ans après le bac) et la plus théorique, mais c'est aussi le parcours qui vous donnera les bases les plus solides pour votre future carrière. Vous y verrez les bonnes pratiques, l'art de la programmation et le fonctionnement de l'informatique et des systèmes en général, sans forcément vous consacrer au web.

Dans un parcours classique, on apprend à apprendre, ce qui est très précieux pour la suite.

Pour celles et ceux qui voudraient passer par un cursus classique mais qui voudraient minimiser la part de cours généraux, passer par un IUT est un très bon compromis en théorie et pratique, en général les formations y sont de très bonne qualité !

Pour les plus courageux et courageuses, il y a aussi les écoles d'ingénieurs qui peuvent vous permettre d'aller encore plus loin dans la technique.

Centres de formations et bootcamp

Souvent privilégiés des personnes en reconversion, ou par ceux qui ne se sentent pas à l'aise dans le système scolaire plus "classique", les études courtes pour devenir développeurs ont explosées en France depuis quelques années.

Les diplômes proposés sont des titres professionnels reconnus par l'état, la différence étant que les temps de formations sont beaucoup plus réduits :

  • Développeur Web et Web Mobile : 1 an, équivalent Bac +2
  • Concepteur développeur d'application : 2 ans, équivalent Bac +3/4
  • Architecte logiciel : 3 ans, équivalent Bac +5

Mais attention, le rythme d'apprentissage est souvent très intense, et les formations s'articulent souvent autour de certaines technologies en particulier et moins autour de la maitrise des concepts de base, ce qui peut ralentir l'évolution future.

Autodidacte et formations en ligne

Il est bien sûr possible de devenir développeur ou développeuse web en autodidacte car le recrutement tend de plus en plus à se concentrer sur les réalisations (comme dans le monde du design) que sur les diplômes.

Néanmoins il y a deux choses très important à garder en tête :

  • Il faut savoir faire preuve d'une rigueur d'apprentissage et d'une motivation sans faille, sans quoi il est trop facile de décrocher et d'abandonner
  • En tant qu'autodidacte on passe souvent à côté d'apprentissages de bases ou de bonnes pratiques qui peuvent faire défaut pour la suite

Étape 4 : Se spécialiser

Même si ce n'est pas vraiment une étape en soit, mais plutôt un long processus qui se construit pendant sa formation et tout au long de sa carrière, la spécialisation (ou simplement l'apprentissage continu) fait partie de la vie du développeur.

Le monde de l'informatique étant très vaste, il y a un très grand nombre de métiers différents, même au sein du développement web :

Les différents métiers de développeur - Nicolas Brondin-Bernard
Dev mobile, web, logiciel, jeu vidéo, embarqué, quelles sont les différences ?

Bien entendu, se spécialiser ne signifie pas se fermer les autres portes des langages et technologies qui existent, mais comme cela est impossible de tout connaitre et de tout maitriser, il est intéressant de se concentrer sur les technologies qui résonnent le plus en nous.

Trouver son langage de programmation de prédilection - Nicolas Brondin-Bernard
Java, PHP, Python, Javascript, Ruby, chacun défend son langage et il est parfois difficile de faire son choix en tant que débutant.

Étape 5 : Trouver un emploi

Comme je le disais en introduction, trouver un emploi en tant que junior dans le développement web n'est pas toujours facile, mais ce n'est pas une mission impossible non plus.

Vous trouverez notamment tous mes conseils relatifs à ce domaine dans une collection d'articles dédiés :

[Collection] Comment avoir un profil de développeur web junior attractif ? - Nicolas Brondin-Bernard
Voici une page qui regroupe tous mes articles qui peuvent vous permettre d’augmenter l’attractivité de votre profil de développeur !

Et si vous avez besoin d'être accompagné pour décrocher un job et commencer votre aventure, vous trouverez une masterclass spécialisée sur le sujet qui vous guidera de A à Z !

Conclusion

Malgré ce que peuvent vous vendre certaines personnes, il est très difficile de devenir développeur/développeuse web de zéro en seulement 4 mois.

Entre le temps de réflexion, de test, de formation et de recherche d'emploi, je pense qu'il faut compter environs 2 à 3 ans pour le processus complet afin de ressortir avec un job et des compétences suffisamment solide !

Cela ne veut pas dire que c'est impossible, certain.e.s le font, mais les risques d'abandons et de burn-out sont trop grands pour que je puisse l'encourager... Prenez votre temps !

J'espère que cet article vous aura été utile, et à bientôt sur le blog !

Les articles les plus populaires du blog

Envie de continuer à lire des articles autour du développement web (entre autres) ? Voici la sélection des articles de mon blog les plus lus par la communauté !

Voir la sélection 🚀

Recevez les articles de la semaine par e-mail pour ne rien manquer !

S'abonner à la newsletter 📧

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo de Christina Morillo provenant de Pexels