Pour avoir travaillé avec des chefs de projets très différents, je sais qu'il est parfois difficile de comprendre les discussions de l'équipe technique. Bien sûr, le devoir d'un développeur est aussi de vulgariser son travail de manière à le rendre compréhensible pour tous, mais ce n'est pas toujours chose facile.

J'ai donc décidé de vous expliquer les 12 termes que vous entendez probablement chaque jour en travaillant avec des développeurs, sans forcément bien les comprendre.

Un serveur

Un serveur est une machine spécialisée (disons un ordinateur) mise en réseau pour traiter des données, effectuer des calculs et renvoyer de nouvelles données au client.

On parle aussi de serveur pour la partie logicielle tournant sur ces machines. Il existe par exemple des serveurs de fichiers, dont le but est de prendre une url et de vous retourner le fichier correspondant, ou encore des serveurs web qui reçoivent une requête http afin de vous retourner une page web.

Une API

Acronyme d'Interface de Programmation d'Applications, c'est un point d'échange unique qui simplifie la communication avec différents modules logiciels intermédiaires.

L'API défini le type d'information qu'elle peut recevoir, ce qu'elle va renvoyer et les différentes opérations possibles.

Pour simplifier, les boutons de votre four sont en quelque sorte l'API qui simplifie le dialogue avec votre four, en tournant le thermostat, vous faites une action qui a du sens pour vous, et cela vous évite de calculer quelle tension doit passer dans la résistance pour avoir la bonne température.

Front-End / Back End

Le front-end est la partie visible de l'iceberg, c'est l'interface graphique de l'application ainsi que tout le code servant à gérer les intéractions avec cette interface.

Le back-end est toute la partie de traitement des données, de calcul, de sauvegarde en base de données, etc...

Le code du back-end est exécuté sur le serveur (caché), tandis que le code du front-end est téléchargé par le navigateur client pour ensuite être exécuté (peut être rendu publique).

Back-Office (ou CMS)

A ne pas confondre avec le back-end, le back-office est la partie administrable d'une plateforme. On parle aussi de CMS pour "Content Management System", c'est dans cette interface que vous paramétrez tout le contenu de votre plateforme : les produits, les textes, les images, etc...

Les cookies

Les cookies sont des données laissées par un site web sur le navigateur d'un utilisateur à des fins de stockage, d'identification ou de traçage par exemple.

Le No-Code

Le no-code est une méthode de développement de produit s'appuyant sur des outils pouvant être maitrisés sans aucune compétence technique comme Webflow, Wix, Glide ou encore Wordpress.com

Une stack

Une stack est un empilement de technologies sur laquelle est basée un projet. Il n'y a aucune spécification officielle, lorsque l'on parle d'une stack on peut y mettre les langages, les frameworks, les librairies, etc... C'est une convention tacites entre les équipes techniques pour décrire rapidement et grossièrement la composition d'un projet.

Certaines stacks sont même connues par leurs acronymes comme :

  • LAMP pour Linux Apache MySQL et PHP
  • MEAN pour MongoDB Express Angular et NodeJS
  • ...

Décrire une stack est un peu comme décrire un sandwich !

Framework

Aussi parfois appelé "cadre applicatif" en français, le framework est un outil logiciel permettant de développer des applications de manière homogènes car il donne une structure à suivre lors du développement.

Ce sont souvent des outils complexes dans leur structure interne, si bien qu'un développeur peut mettre plusieurs années à maitriser complètement un framework et son écosystème.

Si l'outil n'offre pas une structure à suivre mais simplement des outils à utiliser librement par le développeur pour lui faciliter la tâche, on parlera plutôt de librairies (ou de bibliothèque).

Intégration

L'intégration désigne le plus souvent l'intégration "graphique" d'une maquette réalisée (la plupart du temps) par un designer en une page (d'application ou de site web) réalisée avec du code par un développeur, ou un intégrateur.

A noter que même si le métier d'intégrateur est de moins en moins présent dans le monde du web, certains sont encore spécialisés dans ce que l'on appelle le "pixel-perfect" qui désigne le fait de respecter la maquette originale au pixel près.

Proxy

C'est un abus de langage que l'on utilise pour parler d'un "serveur proxy", une machine servant d'intermédiaire entre une machine cliente et un réseau. Les serveurs proxys sont notamment utilisés pour assurer les fonctions suivantes :

  • Filtrage des publicités ou des contenus lourds, inapropriés, etc...
  • Modification ou masquage de la localisation pour contourner certaines restrictions
  • Anonymisation de la navigation
  • ...

Repo

Raccourci du mot "repository" et traduit en français par "dépôt", c'est le point central dans lequel le code source d'un projet est stocké pour pouvoir être accessible aux développeurs à n'importe quel moment et faciliter leur collaboration.

Les repos sont accessibles grâce à des gestionnaires de code comme Git, SVN et Mercurial par exemple.

Commit

Un commit est l'équivalent d'un appui sur la touche "sauvegarder" de votre fichier Word mais pour un ensemble de fichier d'un projet, géré par un gestionnaire de code.

Le gestionnaire va créer une nouvelle version du code qui pourra au choix être ajouté au "repository" central de l'application, ou bien annulé si cette version contenait une erreur.

Si vous avez d'autres idées de termes qui nécessiteraient une explication, n'hésitez pas à me le dire en commentaire sur les réseaux sociaux !

Vous avez aimé cet article ? Vous voulez laissez un commentaire ? Alors on se retrouve sur Facebook, Linkedin , Twitter ou mon site web !

A bientôt !

Photo par Austin Distel sur Unsplash