Vous aviez bien aimé lorsque je vous avais raconté mes "mésaventures avec Amazon" il y a quelques mois de ça, alors j'ai décidé de vous raconter aujourd'hui une autre histoire qui m'est arrivée il y a plusieurs années, avec Google cette fois-ci.

Nous sommes en 2011, je suis en première année de DUT informatique à l'université de La Rochelle, et pour la première fois je suis tellement passionné par mes études que je passe mon temps à développer : Du C++ pour les cours, et du web pour mes projets personnels.

J'ai commencé à développer quelques semaines auparavant un site de tutoriels en tous genre que j'évoque d'ailleurs dans mon article "Les 5 plus gros échecs qui m'ont appris à mieux entreprendre" et sur lequel je passe mon temps, à cheval entre l'amélioration du site et la rédaction du contenu.

Naïf comme j'étais à l'époque, même si le site ne fait pas vraiment de visites, je réfléchi alors à la monétisation, et décide de mettre en place des encarts publicitaires sur le site.

Je passe donc par le seul service réellement efficace à l'époque : Google Adsense.

Je découvre alors un système de validation assez complexe (en tout cas plus que ce dont j'avais l'habitude à l'époque) avec de nombreuses informations sur moi dont des informations bancaires et mon adresse physique (rien d'illogique en soi).

Après quelques semaines d'attente, je reçois enfin le code de validation à l'intérieure d'une belle enveloppe estampillée "Google" brillante de milles feux, et sur laquelle je me jette pour enfin ouvrir le compte publicitaires qui génerera (peut-être) mes premiers euros en tant que créateur de sites webs !

J'installe alors minutieusement les encarts sur mon site, pas plus de trois par page, rien de trop invasif, et en quelques heures mon site est mis à jour et désormais "monétisé".

En revenant en cours le lendemain, j'en discute avec certains de mes camarades de promo, leur explique comment fonctionne la rémunération, la validation, les encarts, etc...

Pendant les jours qui suivirent, certains m'avouèrent, tout fiers : "On t'aide à monétiser ton site, on clique sur les pubs quand on y va".

Et moi, naïvement, je leur répondais : "Merci !"

Une semaine plus tard, je recevais un e-mail de Google m'annonçant :

Suite à une utilisation frauduleuse de notre service Google Adsense (Abus de clics sur les publicités), votre compte a été désactivé. Votre première réclamation seulement sera examinée, si elle n'aboutit pas, votre compte sera définitivement banni du service Adsense ainsi que tous les futures comptes que vous ouvrirez.

Le choc. Je n'avais pas imaginé que les quelques clics bienveillants de mes amis (une vingtaine à tout cassé, mais provenant du même endroit, le fameux IUT) pourrait me faire bannir d'un tel service, et ce à vie !

Bien sûr j'ai expliqué mon cas, mais j'ai compris que je ne reverrais jamais mon compte lorsque la réponse à mon email de réclamation est arrivée exactement 10 secondes après mon envoi.

Lorsque vous dialoguez avec Google, ne vous attendez jamais à parler avec un humain, jamais.

Depuis, et pour le reste de ma carrière, je ne suis plus admissible à ce service (et ce n'est pas faute d'avoir réessayé), tout comme des milliers de développeurs et de marketeux dans le même cas que moi. Vous pourrez d'ailleurs trouver des centaines de témoignages similaires sur différents forums, certains datant de 2020.

Google Adsense étant la plus grosse régie publicitaire pour monétiser une plateforme, il existe même de nombreuses histoires de gens dans le marketing qui utilisent les identités d'autres membres de leur famille proche afin de pouvoir continuer à utiliser cette plateforme pour leur travail quotidien.

Certains ont même perdus des dizaines de milliers de dollars en revenu publicitaires après un bannissement comme le mien, sans aucun (réel) recours...

Alors un conseil, faite attention si vous passez un jour par cette plateforme, un faux pas et vous finirez directement aux oubliettes.

A bientôt sur le blog !

À propos de l'auteur

Hello, je suis Nicolas Brondin-Bernard, ingénieur web indépendant depuis 2015 passionné par le partage de d'expériences et de connaissances.

Aujourd'hui je suis aussi coach pour développeurs web juniors, tu peux me contacter sur nicolas@brondin.com, sur mon site ou devenir membre de ma newsletter pour ne jamais louper le meilleur article de la semaine et être tenu au courant de mes projets !


Photo par Mitchell Luo sur Unsplash